Jérôme Bergami

Amis lecteurs,

La Terre en Marche élargit son domaine d’action. La littérature s’invite dans notre aventure. Notre arrêt hivernal en Géorgie nous aura permis de mettre sur pied le projet d’édition que nous mûrissions depuis notre départ. Je suis heureux de pouvoir vous présenter aujourd’hui la collection Récit de Voyage, autour de quatre de mes ouvrages:
J’aimerais tant rebrousser chemin – récit de voyage en Europe de l’Est.
Traces – récit de voyage au Kosovo-Albanie.
L’appétit des mangroves – récit de voyage en Guyane.
Trois fois feu - récit de voyage en Asie.

A la fois autobiographiques, journalistiques, ethnologiques, ils constituent une partie de mes écrits réalisés au cours de ces dix dernières années. Ils sont un regard sans concession, à la fois mordant et sensible, porté sur le monde et sur l’évolution d’un homme. Un regard nourri par les expériences et les rencontres, le désir de voir, de toucher les peuples, les géographies, les cultures et la volonté de comprendre ; nourri par une quête insatiable du sentiment de vivre.

D’autres récits sont à paraîtres, qui complèteront la chronologie d’une aventure toujours en mouvement.

Bonne lecture et bon voyage!

Jérôme Bergami

Collection Récit de Voyage

La Terre en Marche

La Terre en Marche

6000 km à pied jusqu'en Chine
Deux ans sur la Via Egnatia et la Route de la Soie (550 p., 32 photos couleur)

par Jérôme BERGAMI

UN PAS, UN GESTE, UN SIGNE

La Terre en Marche est une extraordinaire aventure humaine. Tout à la fois défi sportif, découverte et enjeu culturel majeurs, démarche littéraire et poétique, c'est aussi la réponse, par amour, d’un homme et d’une femme aux bouleversements économiques, identitaires et écologiques, qui traversent les sociétés contemporaines, européenne et française en particulier. Il y a chez ces deux marcheurs la volonté de se dépasser, de surmonter des clivages intérieurs et des peurs pour accomplir un geste puissant en signe de paix et de respect à l’égard d’autres hommes.

Depuis Venise jusqu’à Erkeshtam, à la frontière chinoise, « armés » seulement de deux bourses à leur ceinture contenant notre trésor commun - de la terre des cinq continents -, Jérôme et Sabina ont marché plus de six mille kilomètres pour offrir la Terre de peuple en peuple, de pays en pays, le long de deux axes marchands millénaires qu’ils ont transformés symboliquement en axes de rencontres et de partages.

Une épopée des temps modernes, portée par des valeurs fortes. La transmission d’une vision apaisée et confiante des rapports humains. Une énergie insufflée à travers le voyage considéré comme école de vie, comme source primordiale d’apprentissage.

Jérôme et Sabina Bergami forment un couple franco-roumain. Écrivain et traductrice, mariés en 2007 en Bretagne, ils ont depuis parcouru de nombreux points du globe et exercés de multiples professions. Un désir de compréhension et de découvertes, une quête du sens insatiable qui les conduisent, en 2013, à créer l’association La Terre en Marche. Voilà consacrée la convergence de leurs deux sensibilités, de leurs deux regards posés sur leur rapport au monde et leur relation aux autres. Le 20 juin 2014, ils font le premier pas.

J’aimerais tant rebrousser chemin

J’aimerais tant rebrousser chemin

Récit de voyage en Europe de l'Est (384 p.)

par Jérôme Bergami

Un homme qui ne s’explique plus ni l’évolution de son pays ni sa propre histoire, quitte la Bretagne, la France, dans un esprit de dépouillement ascétique, une bourse en cuir à sa ceinture contenant la terre de ses ancêtres. Il rejoint l’Europe de l’Est où il espère trouver des réponses à ses interrogations. Quelle est sa place au sein d’une géographie européenne en constante mutation? Quel est le sens de son identité? Qui est-il? Partant sur les traces de l’écrivain roumain Emil Cioran, il tente de répondre à la question existentielle que pose celui-ci: «A quoi ça sert d’être né?»

Traces

Traces

Récit de voyage en Kosovo-Albanie (211 p.)

par Jérôme Bergami

Le colonel Z est mort. C’est en tout cas ce qu’affirme l’écrivain albanais Ismaïl Kadaré dans son roman, Le général de l’armée morte. Il est mort mais ses ossements n’ont jamais été retrouvés. D’emblée, une question s’impose: quelle trouble motivation peut conduire un homme à quitter précipitamment sa promise dans l’idée de partir déterrer le squelette d’un cruel militaire italien sorti de toutes les mémoires depuis la fin de la seconde guerre mondiale? Le narrateur n’a pas de réponse définitive à apporter. Les Balkans l’attirent comme du feu. Kosovo, Albanie, «Pays des aigles» : à ce moment de sa vie, sa destinée se joue là-bas…

L’appétit des mangroves

L’appétit des mangroves

Récit de voyage en Guyane (208 p.)

par Jérôme Bergami

Mais, bon monsieur, pourquoi la Guyane?... Pour la jungle, avant la tonte ultime programmée par les hommes ; mais aussi pour son incroyable puzzle ethnique, sa mosaïque de faciès et de couleurs ; et encore pour sa touffeur assassine, ses cancrelats, ses moustiques et ses chercheurs d’or… Joli programme… Attendez, ce n’est pas fini: pour rencontrer l’homme blanc devenu indien, sur les rives du Maroni… Mais encore?... Pour faire un enfant… Belle ambition. Seulement, rassurez-moi, vous n’êtes pas venu pour votre fortifier votre couple, j’espère? Neuf couples de métros sur dix se séparent dans les six mois qui suivent leur arrivée

Trois fois feu

Trois fois feu

Récit de voyage en Asie (384 p.)

par Jérôme Bergami

Si vous partez pour vous fuir, vous faites fausse route, car alors le voyage vous rappellera sans attendre votre erreur d’appréciation en vous renvoyant à vos angoisses intérieures, qu’il exacerbera. Au fil des nuits passées sur la route et dans les chambres d’hôtels, le voyage piétinera au fond de votre cœur le postulat mensonger auquel vous aviez adhéré. Au lieu de vous exaucer dans votre désir de fuite, il vous ramènera à vous-même, ainsi le courant retournant fatalement la barque au rivage.
Autrement dit : le voyage braque toujours le faisceau de votre vérité sur votre être ligoté et fourbu. Je vous l’ai dit, vous faites fausse route. Le voyage n’invite à aucune délivrance, il mène un interrogatoire musclé.

(extrait) « Quand à un moment le chauffeur a stoppé la jeep, ma femme et moi on a ouvert les portières et foncé droit devant ventre à terre. La steppe ! La steppe ! On en avait tellement envie, si faim dans l’esprit, on s’est mis follement à brouter la misère végétale. Le bonhomme s’affolait, il criait « né, né ! », mais on ne pouvait plus s’arrêter, on mordait dedans à pleins crocs. Les deux passagères ouvraient des billes d’hallucinées, jamais elles n’avaient vu des bipèdes manger à quatre pattes leur pays. »

Crédit photo et design couverture: Sabine Sannier
Impression: Corlet Numeric

Commander

Prix du livre La Terre en Marche: 25 €
Prix de J'aimerais tant rebrousser chemin, Traces, L'Appétit des Mangroves et Trois Fois Feu: 20 €
Frais de port France Métropolitaine:
3 € / 1 livre,
4 € / 2 livres,
gratuit à partir de 3 livres
Frais de port DOM:
4,50 € /1 livre,
6,50 € / 2 livres,
5 € à partir de 3 livres
Pour l'étranger, contactez-nous via l'onglet Contact de notre site ou le courriel

Libellez votre chèque à l'ordre de:
Association La Terre en Marche
à l'adresse suivante:

Jérome et Sabina BERGAMI
Association La Terre en Marche
Coat Ar Zuliec
29270 Plounévézel

en précisant, s'il vous plaît, les titres et le nombre d'exemplaires souhaités.

Le logos de l'Association La Terre en marche représentant la terre entoure d'un cercle de traces du pied humain

Contact

Pour toute demande d'intervention ou toute information concernant notre action, notre actualité, ainsi que les commandes de livres, n'hésitez pas à nous contacter.

* Champs obligatoires.